Du soleil, du soleil, du soleil

Publié le par JB et Céline

Bonjour à tous!
Eh oui, comme le dit le titre, le soleil continue de briller ici, il fait de plus en plus chaud, alors on reste au frais comme on peut. Nous avons eu une fin de semaine assez occupée et nous vous avons obligés à un sevrage en matière de billet. Voilà donc un petit résumé de nos dernières aventures!

Jeudi, le soleil ne brillait pas, mais alors pas du tout. Il pleuvait des cordes. En soi, ce n'était pas grave car nous avions des démarches administratives à faire: une petite visite à la sécurité sociale du Québec pour demander notre carte d'assurance maladie. Une fois encore, la lettre de notre collocataire ne suffisait pas. Mais, bonne nouvelle, nous pourrons faxer l'attestation sur l'honneur une fois celle-ci signée et assermentée, nous n'aurons pas besoin d'y retourner! Ce qui devrait être fait d'ici une ou deux semaines. Ensuite, nous aurons le droit de tomber malade, nous serons pris en charge par la sécurité sociale!
Nous devions également assister en début d'après-midi à une réunion Manpower. Que de bonnes nouvelles en cette journée! La réunion a duré environ une heure. Nous étions 7 à y participer, plus l'animatrice. Et les deux seuls à avoir la résidence permante, c'était nous!! Quand nous avons dit que nous étions ici en tant que résidents permanents, nous avons vu des lueurs d'envie s'allumer dans les yeux des autres participants. Car ceux-ci éaient au Québec avec un PVT, soit un Permis Vacances-Travail. C'est un permis d'un an qui donne le droit de vivre et de travailler au Québec pendant ce lapse de temps. Ensuite, il faut repartir en France, à moins d'avoir obtenu la résidence permanente entre-temps. Chaque permis a ses avantages et ses incovénients car si nous nous pouvons prétendre à des postes permanents et envisager de nous installer "pour de vrai", le PVT est bien plus rapide à obtenir et coûte moins cher. Ce sont deux contextes bien différents. Quoi qu'il en soit, disposer du statut de résident permanent a l'avantage que les agences de placement comme Manpower peuvent nous proposer des postes à long terme car nous sommes ici pour rester et non pour repartir dans un an. Ce qui en soi est déjà un avantage. Et puis, la personne de chez Manpower nous a affirmé qu'avec notre métier, nous n'aurions sûrement pas de problème à trouver du travail et qu'eux-mêmes avaient des demandes de la part de leur clients pour des traducteurs. Elle nous a donc conseillé de lui faire parvenir nos CV et elle se chargerait de les transférer à un agent du département des postes permanents, afin que nous soyons contactés pour procéder à une inscription dans leurs services. C'est de bon augure, n'est-ce pas? Avec un peu de patience, nous trouverons un travail dans notre branche! Bon, il va nous falloir demander quand même une évaluation comparative de nos diplômes. C'est un document qui atteste que le diplôme obtenu hors du Québec correspond bien à tel diplôme dans le cursus universitaire québecois. Nous aurions pu le faire de France mais c'est un document qui est payant et tant que nous n'étions pas sûrs à 100% qu'il allait être indispensable, nous avions préféré ne pas le faire; Là, en l'occurrence, il est fort possible qu'on nous le demande, donc nous irons demander des renseignements lundi à ce propos au bureau compétent.

Vendredi, JB avait un rendez-vous d'inscription à l'ANAEM, qui est une antenne de l'ANPE ici, à Montréal et qui est là pour faciliter l'arrivée des immigrants, notamment en matière de recherche d'emploi. Une conseillère très gentille lui a donc donné des conseils pour la recherche d'emploi, la présentation de son CV ainsi que sur d'autres détails dont on n'a pas connaissance quand on arrive. Ressortis dans le milieu de la matinée, nous avons donc décidé de profiter du soleil pour aller faire un tour dans le parc Mont-Royal. C'est une petite montagne (ou une grande colline) située en plein centre de la ville et qui offre un panorama magnifique à son sommet. Un autre billet culturel sur le Mont-Royal est à venir. C'est une ballade qui nous a quand même pris 3h, nous sommes rentrés fourbus car ça grimpe, quand même!!! Mais la récompense au sommet vaut la montée. Un panorama magnifique, qui permet d'admirer le centre-ville de Montréal et les deux petites îles sur le St-Laurent, et surtout qui permet de se rendre compte de la hauteur des buildings du coeur de Montréal. C'est impressionnant! Nous mettrons dans les liens l'album photo correspondant à cette balade sous peu. C'est une balade qui est très appréciée des Montréalais car la piste cyclable est très large. On y croise des courreurs, des cyclistes, mais aussi des adpetes de la marche énergiques, des promeneurs et des amateurs de rollers. Sans oublier le petit peuple des écureuils, qui peuple tous les parcs de Montréal. De petites créatures peu farouches et omniprésentes, considérées comme une véritable nuisance par les québecois et comme très attendrissants par les touristes.

Au programme de ce soir, notre premier feu d'artifice (vous vous souvenez, la semaine dernière, il pleuvait tellement que nous n'avons pas pu aller assister au feu). Il semble qu'il soit tiré à 22H, et avant cela, il nous faut trouver un coin bien placé pour pouvoir l'admirer sans trop être gênés. Bien entendu, vous aurez droit à un compte rendu détaillé de cette soirée. Il semble que les feux d'artifice durent 30 minutes. On espère que ce seront 30 minutes de pur bonheur! On vous tient au courant!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

papa et mama 06/07/2008 11:56

Vivement les photoooooooooooooos !!!!!!
Vous êtes bien occupés les enfants mais bon vous avancez et c'est le principal. Nous sommes par la pensée et par le coeur avec vous. Re gros bisous.

Delphine 06/07/2008 05:42

Coucou Céline !
Contente de voir que tout se passe bien pour vous et que vous avancez vite dans vos démarches.
De mon côté, je suis à Los Angeles depuis maintenant 3 jours et tout va bien aussi.
A +