Lettre à mes neveux...

Publié le par JB et Céline

Quentin, Orlane,

Vous venez de naître. Je suis loin de vous, mais je vous aime de tout mon coeur, depuis que votre maman m'a annoncé votre venue. J'étais au travail, votre maman m'a contactée sur gmail. Je n'avais pas beaucoup de temps. "Un mot", m'a-t-elle dit... "Tata". En lisant ce mot, les larmes ont coulées toutes seules sur mes joues, je n'ai pas pu travailler de l'après-midi, tellement j'étais heureuse. Il restait encore des examens à faire pour confirmer votre existence. A cette époque, on ne pensait pas que vous seriez deux.
La nouvelle s'est confirmée, vous étiez en route. La famille entière était folle de joie. Vous avez été chéris de tous avant même votre naissance.

De loin, de mon Québec adoptif, j'ai suivi votre croissance. J'ai vu le ventre de votre maman s'arrondir de plus en plus. On se doutait que vous étiez deux à vous partager Maman, elle grossissait trop vite. Deux bébés, deux fois plus de bonheur. Votre grand-mère a photographié pour moi votre maman, afin que je puisse participer à sa grossesse autant que je le pouvais. Toutes les semaines, sur skype, je vous parlais, en espérant que vous m'entendiez. Je vous ai acheté votre premier doudou, en espérant qu'il vous plaise.

Puis est venu le moment où votre maman ne pouvait plus tellement se déplacer. J'ai dû renoncer à vous parler pendant quelques semaines, jusqu'à votre naissance. Hier.

Votre grand-mère m'a appelé au travail pour m'annoncer que vous étiez en route pour venir nous rejoindre sur cette Terre, il était 12h30, heure locale. Là encore, j'en ai pleuré de joie. J'ai attendu le coeur serré que votre papa appelle votre grand-mère, pour avoir des nouvelles à mon tour. Il était 18h30 au Québec quand j'ai appris votre naissance, cela faisait une ou deux heures que vous étiez nés. Imaginez vous que nous pleurions, votre grand-mère et moi, toutes les deux, par écran interposé, de joie et de bonheur de vous savoir tous les trois sains et sauf et en bonne santé.

Maintenant, vous allez devoir apprendre la vie. Je voulais vous écrire cette lettre pour que, dans quelques années, quand vous serez capable de lire et d'aller sur les ordinateurs, vous sachiez à quel point on vous aime tous les deux. On vous aime de tout notre coeur. Je suis loin et même si je l'ai choisi, aujourd'hui, ça me fait mal. Je voudrais vous serrer très fort dans mes bras et vous montrer combien je vous aime, même si vous ne pouvez pas encore le comprendre. Je voudrais vous donner le biberon, jouer avec vous ou simplement vous regarder dormir. Il y a les photos et je compte sur ma soeur pour me permettre de vous voir grâce aux technologies de communication moderne (merci skype!). Nous sommes le 12 juin 2009, vous avez quelques heures, vous êtes tout petits, fragiles encore. Je ne vous ai même pas encore vu, sauf sur les échographies. J'attends avec impatience des photos....

Orlane, Quentin, quand vous lirez ce message, vous serez déjà grands, quelques années auront passées depuis cet instant où, devant mon ordinateur, je vous écris ces quelques mots. Un message vers l'avenir. Un message d'amour... Je vous aime...

Votre tata, Céline

Publié dans Les bébés

Commenter cet article

sandrine 12/06/2009 22:11

bonjour vous deux celine ta lettre est vraiment tres belle, felicitations à tata céline et tonton jean baptiste eh oui tu deviens a ton tour tata sa fait drole tout comme moi sa ma fait drole de devenir tata quand tu es née et voila que vanessa est devenue maman que le temps passe vite on imagine pas que vous ayez grandit aussi vite, en plus ma soeur deviens grand mere alors la c'est encore plus bizarre (en bien, bien sure lol)la famille s'agrandit. je fais en meme temps un gros bisous a vanessa et je la felicite car devenir maman et la plus belle chose qui puisse nous arrivez.

sandrine 12/06/2009 22:03

bonjour vous deux

sandrine 12/06/2009 22:03

bonjour vous deux