Tadou... waow!

Publié le par JB et Céline

Nous voici de retour de notre virée à Tadoussac, le visage cramoisi mais les yeux pleins d'images que nous n'oublierons jamais.

Ce fut une expérience extraordinaire. Je n'ai pas de mots pour décrire le bonheur et l'émerveillement que ce court séjour a été. Une des plus belles expériences depuis notre arrivée au Québec, voire de toute notre vie... Les baleines, le fleuve, le fjord, la beauté des paysages, l'air du large, tout ça en même temps, c'est inimaginable.




Nous sommes montés en bus. Le départ était prévu à 6h de la station centrale, à Berri-Uqam. Évidemment, comme les métros ne commencent pas à circuler avant 5h30, soit vesr 5h37 à notre station, on a pris un taxi, qu'on avait réservé la veille au soir. Levés à 4h15, départ de l'appart 5h15. On a bien fait d'arriver tôt parce qu'il y avait déjà une certaine file à la porte d'embarquement pour Québec, où nous devions changer de bus. Arrivée à Québec vers 9h15, on a dormi tous les deux pendant le trajet.

Un chocolat chaud à Québec, en attendant de prendre le bus qui devait nous emmener jusqu'à Tadoussac.

Puis départ sur la route de Charlevoix, très vallonnée. Un premier arrêt à Sainte-Anne-de-Beaupré, au pied de la cathédrale.

Des vues magnifiques tout au long du trajet.

Un arrêt plus que bienvenu à Saint-Siméon, qui m'a permis de prendre l'air frais du large... il était temps, je commençais à me sentir mal...

Finalement, vers 14h, le traversier, qui permet de rejoindre Tadoussac depuis Baie Sainte Catherine, situés chacun d'un côté du fjord du Saguenay. C'est là que nous avons aperçu notre première baleine, à une quinzaine de mètres devant nous, plongeant pour se nourrir. C'était magnifique. Les gens sur le traversier étaient tous contents, tous montraient du doigt l'endroit où le rorqual avait plongé, scrutant les vagues avec intensité, dans l'espoir de le voir réapparaître...

L'arrêt du bus se faisait à l'auberge de jeunesse, située à l'entrée de Tadoussac. Notre gîte, quant à nous, était situé à l'autre bout de la ville, mais il ne nous a pas fallu plus d'une quinzaine de minutes pour le rejoindre. Pas de chance, le propriétaire n'était pas encore arrivé et il nous a fallu attendre une heure sur le bord de la plage qu'il arrive. Les températures avaient baissé et il ne faisait pas vraiment chaud. Nous attendions avec impatience de déposer le sac de voyage et de pouvoir partir à la découverte de la ville. Enfin, vers 15h30, le propriétaire est revenu et nous avons pu déposer nos effets personnels en attendant de faire le check-in. Nous sommes aussitôt allés sur le chemin d'observation des baleines, au bout de la jetée de Tadoussac, à côté du port. Nous avons été moins chanceux cette fois-là, car nous n'avons pas pu apercevoir de baleines. En revanche, le point de vue est magnifique de là et se suffit à lui-même!!! Il faisait froid, le vent soufflait, mais nous étions heureux.

Retour au gîte pour le check-in. Nous avons le plaisir de découvrir une petite chambre très proprette et très mignonne. Petite, très petite, mais largement suffisante pour nos besoins.

Après une discussion avec le propriétaire, un jeune de notre âge, à peu près, nous nous sommes dirigés vers le centre-ville pour dénicher un bon restaurant et réserver une table. Notre hébergeur nous avait notamment indiqué Chez mathilde. La carte nous plaisait, nous avons réservé une table. Après une balade dans le reste de la ville, nous sommes allés nous attabler et avons vécu une expérience culinaire extraordinaire. JB a pris du poulet sauce au bleu d'auvergne et purée de patates douces, et moi, des linguinis aux figues. Un petit pot au chocolat en dessert pour JB et une crème brûlée au chaï pour moi. On s'est tellement régalés qu'en repartant, on a discuté avec la patrone et qu'on a réservé une table pour lundi soir, histoire de goûter au reste de la carte. Des plats avant-gardistes, mais pas trop, des associations de goûts audacieuses mais réussies, une explosion de saveurs dans la bouche... c'était excellent!

Dodo de bonne heure, après un dernier tour sur le port, pour essayer d'entendre des baleines (si, si, je vous assure, on peut les entendre cracher de la côte). On n'en a pas entendu, mais on est persuadé d'avoir entendu un phoque plonger, en revanche. Il faisait froid, il y avait du vent, alors on est rentrés se mettre au lit...


Dimanche.
Le soleil brillait dès notre réveil, le ciel était d'un bleu pur magnifique, il faisait un temps spendide et chaud. Après un petit déjeuner des plus copieux préparé avec soin par notre hébergeur (thé, fromage blanc, comporte de pommes, assiette de fruits, toast et pain perdu au sirop d'érable, appelé ici pain doré, ou French toast en anglais), nous avons commencé nos balades par un sentier sur la montagne qui commençait au pied de notre rue et qui permettait d'avoir une vue magnifique sur le fjord du Saguenay et sur le Saint-Laurent. Comme nous avions encore un peu de temps avant la croisière en Zodiak que nous avions réservée, nous sommes retournés sur la jetée, et là, nous avons aperçu un autre rorqual. Après m'être étalée lamentablement sur les rochers (ça m'apprendra à mettre le pied sur les algues encore humides), on est restés là, à profiter de la vue, à observer le large à la jumelle, dans l'espoir d'apercevoir d'autres baleines. Comme nous avions copieusement petit-déjeuné, nous n'avions absolument pas faim, et avant le bateau, nous avons préféré ne pas manger.

12h45. Il était temps de nous rendre sur le port pour enfiler nos tenues imperméables, prêtées par la compagnie que nous avons choisie (Otis) et de nous installer sur le Zodiak. Et là, chers amis, nous avons vécu l'expérience de notre vie! Cette balade était purement et simplement extraordinaire! Le large, des rorquals, à plusieurs reprises, des belugas, reconnaissables à leur belle couleur blanche qu'on remarque de loin. Pas de baleine à bosse, par contre, on ne peut pas tout avoir. Le soleil, qui brillait sur le fleuve. Au bout d'une heure et demi au large (on avait choisi une croisière de 3 heures), les baleines ne se montrant pas beaucoup (on en avait quand même vu plusieurs, rorquals et belugas), notre guide nous a emenés dans le fjord, où le matin même, plusieurs rorquals avaient été aperçus.
(un banc de belugas)


Le fjord est tout simplement magnifique. MAGNIFIQUE!!! Et encore, c'est un faible mot! Je n'ai pas de mots pour dire à quel point on était émerveillés par cette balade en mer, j'ai presque envie de dire, même si c'est le fleuve à cet endroit!


Nous avons pu admirer la cascade du Caribou qui pisse...

Et là, il y a autant de fond que de montagne, ça vous donne une idée de la profondeur du fjord...

Et nous avons pu admirer un beau rorqual, qui avait sûrement envie de jouer avec nous, puisqu'il nous a fait admirer sa bedaine rose, et que pour nous faire une farce, alors que nous étions tous en train de scruter la surface en le cherchant, il a choisi de refaire surface à deux mètres de notre Zodiak, mais dans notre dos, le coquin!!! En entendant le bruit de crachat qu'ils font quand ils expulsent l'eau, nous nous sommes tous retournés et avons pu admirer son dos...


J'ai tenté de faire des photos, mais ça va tellement vite qu'on ne peut pas se rendre bien compte. Et puis, je préférais regarder les baleines évoluer que de tout perdre en restant l'oeil collé à l'objectif...

 

Nous sommes revenus de la croisière complètement enchantés, émerveillés et avec l'envie d'en refaire une aussitôt. Affamés aussi... c'est pour ça que nous sommes allés quasiment aussitôt souper, à la québécoise (c'est-à-dire vers 18h) dans un autre restaurant de Tadoussac, La Bolée. la nourriture, bien que succulente, n'arrivait pas au niveau de Chez Mathilde, il faut bien le dire. Mais nous nous sommes régalés, moi de poisson (du flétan), JB de viande (bison). Repu, nous avons fait un dernier tour en ville avant de retourner au gîte, lire un peu confortablement installés dans notre lit.

Lundi

Après un autre petit déjeuner tout aussi copieux, où le pain perdu avait été remplacé par une omelette garnie (jambon, fromage, champignons, poivrons), nous nous sommes embarqués dans d'autres balades: la plage d'abord, où nous avons marché (et escaladé) pendant quelques km. Nous avons pu apercevoir encore une fois un rorqual, assez près du bord. Malgré notre envie de poursuivre notre route, nous avons fait demi-tour, pour ne pas être bloqués par la marée, d'une part, et parce que nous avions une autre grosse balade en tête pour l'après-midi. Une balade dans la forêt du fjord, sur le chemin du fjord, qui promettait quelques points de vue spectaculaires. Et effectivement... je vous laisse admirer la vue, bien méritée après une montée sportive...




Pendant ce temps, le temps, magnifique au réveil, avait commencé à se couvrir et les températures avaient baissé. Il faisait d'un seul coup vraiment très froid. Nous sommes revenus à Tadoussac et avons bu un coup à la terrasse d'un bar à côté de notre gîte.

Après une bonne douche et un peu de lecture, nous sommes retournés Chez Mathilde, puisque nous avions réservé une table. Nous avons été servis par la patrone et la douce de notre hébergeur, qui travaille au restaurant. Un service aux petits oignons, et parce qu'on était de bons clients, on a même eu droit à un médaillon de foie gras maison avec un coulis de fraises marinées... je ne vous dis que cela. Cette fois, j'ai pris du tartare de thon mariné au gingembre avec risotto, JB a pris un mignon de boeuf. Une assiette de fromage de la région... bref, on a encore bien mangé!!!

Notre séjour tirait malheureusement déjà à sa fin. Le bus repartait à 9h35. Check out mardi matin, bus, et retour à Montréal.... ça fait mal! Le métro, l'absence de grands espaces, de nature, le bruit, permanent. J'ai si bien dormi à Tadoussac, si mal dormi à notre retour à Montréal. J'aime Montréal, mais maintenant, c'est vrai qu'on se dit que vivre plus dans les régions, ce serait pas mal. Une région boisée, vallonnée, avec de l'eau, comme dans les Laurentides, au minimum. Un jour, quand on aura économisé assez d'argent et trouvé une solution pour l'aspect professionnel de la question!! :D

Bref, un séjour extraordinaire, qu'on refera à coup sûr l'an prochain! Les baleines, c'est trop d'la balle!!!
(une petite dernière pour la route?)
 
(je vous mets l'album photo en lien dès que j'ai fait le tri des 400 photos que j'ai faites...)

Edit : je crois qu'il y a eu un bug quand j'ai publié l'article... j'ai rétabli l'ordre des paragraphes, du coup!!!

Commenter cet article

Marion 10/09/2009 04:06

Et ben !!! Effectivement ça a l'air de bien vous avoir plu ! Et je comprends !!! Faut que j'y retourne moi, j'ai pas vu de belugas encore ! Ouinnnn !!! Mais bon une baleine à bosses la première fois quand même !

Pis je sors de table mais ça me donne faim votre resto là ! Je note pour la prochaine fois :-p

JB et Céline 10/09/2009 15:54


Et encore, j'ai été modérée dans mon billet, j'ai réduit le nombre de photos et je ne suis pas trop rentrée dans le détail. Une révélation!!
Par contre, la baleine à bosse???? C'est super ça! On va devoir y retourner pour voir Madame baleine à bosse!!!

Chez Mathilde, c'est suuuuuper bon! De la grande gastronomie!!! On le recommande à tout le monde!!!