Arts anciens, arts nouveaux

Publié le par JB et Céline

Avez-vous remarqué combien certaines activités ô combien décriées à une certaine époque, taxées de ringardes, dépassées, totalement "out" ont tendance à revenir à la mode? Il y a quelques années, alors que je prenais le train pour aller travailler, je voyais souvent des jeunes filles d'à peine 25 ans sortir des aiguilles à tricoter, de la laine tendance et se plonger dans cette activité aussi vieille que le monde (ou presque), le tricot. D'autres femmes, un peu plus âgées, mais pas tellement plus, sortaient un tambour, une toile et se plongeaient dans des ouvrages de point de croix. Et moi, je regardais ces personnes, curieuse, ne sachant pas ce qu'elles pouvaient trouver à ces activités.

Ah.

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, m'a-t-on toujours répété. Soit. Alors, je ne suis clairement pas une imbécile... parce que voilà qu'aujourd'hui, c'est à mon tour d'avoir les doigts qui me démangent, l'aiguille impatiente et l'envie irrésistible de créer des choses de mes mains. Le terme clé étant "de mes mains". La cuisine, la photo, et maintenant les activités "créatrices" récréatives, toutes mes envies de ces dernières années découlent d'une envie de contrer la malédiction qui me frappe depuis mes plus tendres années, me condamnant à une maladresse finie et une imagination créatrice des plus pauvres. Adolescente, je me suis essayée au crayonnage. Des scènes de tous les jours, des dessins que je voulais humoristiques... il a bien fallu me rendre à l'évidence, je n'avais ni le talent ni les idées pour dessiner. Lire était bien plus facile et bien plus dépaysant!

Sauf que j'ai toujours regretté de ne pas savoir utiliser mes mains. Ma maman a bien essayer de m'apprendre les travaux de couture que toute jeune fille de bonne famille se doit de connaître, mais en vain. Mes tricots ressemblaient à des trapèzes, ma couture défiait l'imagination de Picasso et je n'ai aucun souvenir de ce que j'ai appris au crochet. Seul le canevas trouvait grâce à mes yeux. Évidemment, c'était un peu du coloriage, du recopiage, il suffisait de passer du fil de la bonne couleur au bon endroit. Mais je trouvais une certaine consolation à me dire que ça au moins, j'étais capable de le faire. Mais la lecture a toujours pris le dessus. Les livres m'apportaient tellement plus!

Il y a quelques années, je me suis acheté deux immenses canevas. L'un est encore vierge (je n'ai pas encore acheté les fils, même), l'autre est terminé de moitié. J'y ai consacré beaucoup de temps au début, puis, l'immigration aidant, je l'ai laissé de côté. Jusqu'à ces dernières semaines. Jusqu'à ce jour où je me suis levée avec l'envie de faire quelque chose de mes mains, l'envie de réaliser des choses concrètes, des choses dont je puisse être fière. Des choses qui me feront plaisir. C'est alors que j'ai ressorti mon canevas, que je suis allée m'acheter un nécessaire pour le point de croix. Et que j'ai pris rdv avec une connaissance pour apprendre le tricot.

Pour ce qui est du point de croix, j'ai demandé des conseils à mes amies (et là, je me suis rendue compte qu'une grande partie de mes amies adorait ça!!!), j'ai fait des recherches sur Internet, et je me suis lancée toute seule dans l'aventure....

Voici le résultat de mes premiers tâtonnements en point de croix!

Echecs-fini.JPG


Alors oui, j'en entends au fond de la salle qui chuchottent en se donnant des coups de coude, l'air connaisseur... "haaaaaan, regarde, elle n'a pris qu'un seul fil pour son point de croix!" Oui, je sais, maintenant, qu'on travaille généralement avec deux fils sur un ouvrage, surtout avec une toile comme celle que j'ai pris pour commencer... mais sauf que voilà, je ne le savais pas en commençant! Du coup, plutôt que de tout refaire, j'ai tout fait avec un seul fil! Et voilà le travail! :)

Maintenant que celui-ci est terminé, j'ai des dizaines d'idées pour la suite, plusieurs autres modèles, trouvés sur Internet, notamment, qui m'attendent et que je trépigne de réaliser!!



Quant au tricot... c'est une autre histoire!

J'avais rendez-vous hier avec plusieurs autres personnes pour une après-midi Tricot(h)é. Une rencontre entre tricoteuses dans un salon de thé, autour de tasses de thé (et de scones pour certaines). Nous étions majoritairement des grandes débutantes (heureusement pour moi, mes souvenirs de tricot avec ma mère étaient encore présents dans ma tête), donc ce fut un atelier "comment monter des mailles" (voyez un peu l'utilisation de la terminologie! J'aurais pu dire "comment commencer un tricot" ! :D), "comment faire un point mousse" et "comment faire un point jersey". D'ici à la prochaine rencontre, peut-être que je serais arrivée à la fin de mon écharpe. Je pourrais alors apprendre "comment rabattre les mailles"! À moins.... hum... que je sois super efficace et que je termine mon écharpe avant le 28 décembre!

P1010831.JPGMon thé (Rooibos choco-menthe latte) était délicieux,

 

 

P1010832.JPGma laine toute douce,

 

P1010833.JPGma progression plutôt lente... (faut bien commencer par quelque part... mon premier rang!!)

... l'un dans l'autre, ce fut une merveilleuse après-midi!

 

Et au jour 2 de mon tricot... voici mon écharpe! Enfin, mon embryon d'écharpe!

Echarpe-j2.JPG

 

Et la conclusion de tout ça, c'est que maintenant, j'adooooore les travaux manuels! Et que j'ai plein d'idées à réaliser (marque-page, pochette pour mon Ipod, bonnet sympa, jambières, etc.)

Affaire à suivre, donc!

Publié dans Loisirs créatifs

Commenter cet article

Caroline 08/12/2010 14:52



Moi aussi j'adore le point de croix et le tricot mais je n'en fais plus... J'ai très envie de m'y remettre là. Et le thé avait l'air super bon... miam !!


Bravo à toi en tout cas !!



JB et Céline 08/12/2010 16:30



Oui, le thé était délicieux... bien qu'un peu lourd pour mon estomac, malheureusement... je ne mange que des choses pas correctes en ce moment, ça ne va pas super!


Par contre, si tu as envie de t'y remettre, vas-y, ressort tes aiguilles! Tricotons de concert!! :)