Quand l'hiver s'en va

Publié le par JB et Céline

P1010025 [Résolution de l'écran]Ce n'est certes pas officiel, l'équinoxe de printemps n'étant pas encore passé, mais officieusement, je peux vous le dire, l'hiver a une véritable allure de printemps. Cela fait deux semaines que nous ne mettons le chauffage que sporadiquement. Le soleil brille, brille, brille, pas un nuage ne vient obscurcir le ciel, sauf dimanche. Dimanche, il a plu toute la journée. Il en faut, de la pluie et ça nous a donné une bonne excuse, s'il en était besoin, pour rester tranquillement à la maison, tous les deux... surtout qu'en Amérique du Nord, nous sommes passés à l'heure d'été ce week-end, donc nous avons apprécié cette journée sans la moindre obligation, quelle qu'elle soit. On a moins ressenti l'heure en moins. C'est cette semaine que ce passage à l'heure d'été est difficile. Avec la fatigue qui a commencé à s'accumuler, le lever est difficile est il nous est arrivé déjà de reporter l'heure de l'alarme sur notre réveil!

 

Les arbres commencent à bourgeonner, la montée de sève est en route, les érablières ont dû préparer les dispositifs de récupération du sucre en catastrophe, car elle est en avance. En soi, c'est normal, cela fait deux semaines que le soleil innonde les arbre de ses rayons, de sa chaleur... à leur place, moi aussi, j'aurais commencé à m'épanouir, toute la journée comme ça, au soleil... Le temps des cabanes à sucre a donc commencé... on essaiera peut-être d'en visiter une cette année, si on en a l'occasion!

 

On commence également à penser à faire des salades, pour remplacer les gratins et plats caloriques de l'hiver. Cette semaine, c'est moussaka... non, ne croyez pas ça, c'est pas si lourd que ça, la moussaka! Mais je vais bientôt commencer à chercher des recettes de plat plus léger, des salades, etc... et ça tombe vraiment bien, parce que nous commencions à être à court d'idées, pour nos lunchs! Je crois qu'on n'a pas assez de livres de recette chez nous, il va falloir remédier à ça.

 

P1010035 [Résolution de l'écran]Le peu de neige qui résiste fait réellement grise mine, au premier sens du terme. Il n'a quasiment pas neigé depuis janvier, alors la pollution, les saletés, la poussière ont eu le temps de faire passer la neige du blanc immaculé au gris terne. Mais de toute façon, il n'en reste plus que dans les rares endroits cachés du soleil, comme sur le toit du garage devant chez nous. Et la glace, qui persiste encore à quelques endroits, comme sur le vieux-port, où je suis allée me promener ce midi...

 


Le moral suit l'arrivée du printemps. Avec le soleil est revenu la joie de vivre, l'envie de rire et de s'amuser. Et pour moi, le temps de la réflexion (mais on le sait, je réfléchis toujours beaucoup... trop, même ! :D). On va bientôt fêter nos deux ans ici. Je réfléchis beaucoup à ce que la vie ici, notre immigration, nous a apporté, à tous les deux, et (puisque c'est moi qui réfléchis) à ce que ça a changé en moi. J'ai l'impression que tellement de choses se sont ouvertes à moi!, à nous Ma vision de la vie et des choses a tellement changé depuis l'époque ou je passais ma vie dans le train ou au travail, enfermée dans une routine qui me pesait, dans un mode de pensée fermé, dans une auto-contrainte à satisfaire toujours et encore les autres avant moi, quitte à aller contre mes envies à moi. Aujourd'hui, j'ai plus de temps, j'ai pris du recul. J'ai appris, souvent de la manière dure (ce qui m'a parfois valu des reproches, même), à remettre les choses à leur place, à accorder de l'importance aux choses que je juge importantes et à en accorder beaucoup moins à ce qui n'a finalement pas autant d'importance que ce que je croyais. J'ai établi des priorités dans ma vie. Mais j'ai aussi découvert d'autres modes de vie, d'autres façons de faire, d'autres modes de pensées. j'ai rencontré des gens formidables qui m'ont ouvert les yeux sur ce que c'est vraiment que la vie. J'ai encore souvent les mots "je dois" et "il faut" dans la bouche, mais petit à petit, je les bannis de mon langage et de ma vie. J'apprends à vivre pour moi et non pour les autres, ce que j'ai longtemps fait. C'est pas tous les jours facile, car on n'efface pas 15 ans d'auto-contrainte d'un coup de baguette magique, mais j'y travaille. Et ce sentiment de se sentir libre de faire ce qui nous chante est absolument enivrant!

 

La nature revit avec le soleil et le printemps, et nous aussi... et ça fait du bien! Et pour conclure ce billet printanesque, quelques photos de ma balade de ce midi !!

 

P1010034 [Résolution de l'écran]

Une autre vue du petit plan d'eau gelé, qui commence doucement à fondre...

 

 

P1010037 [Résolution de l'écran]

Je l'ai trouvé drôle, cette pomme de pain toute droite, coincée dans les glaces....

 

P1010038 [Résolution de l'écran]

Un petit chemin au bord du petit plan d'eau...

 

P1010040 [Résolution de l'écran]

La Basilique Notre Dame, première église de Montréal, qui s'appelait alors Ville-Marie... elle était en bois à l'époque de sa première construction et c'est elle qui est à l'origine de la ville de Montréal!

 

P1010041 [Résolution de l'écran]

La même, en noir et blanc.

 

P1010042 [Résolution de l'écran]

La Basilique vue de devant, avec le soleil derrière et les nuages, que j'ai trouvés très beaux...

 

P1010045 [Résolution de l'écran]

Un tribunal, en face de la Basilique et en noir et blanc

Commenter cet article

Kikine 18/03/2010 13:06


Très belles photos !

Alors, il parait que le temps va se rafraichir un peu dans les prochains jours .. mais c'est pas grave car ça sent le printemps quand même ;) 
J'aime ton bilan après 2 ans ici ... j'espère que tu continueras à t'y épanouir ! 


JB et Céline 24/03/2010 23:20


Je pense que oui!!!