Ne manque plus que la neige...

Publié le par JB et Céline

Petit à petit, le mois de novembre s'étire et décembre se profile à l'horizon. Les journées sont de plus en plus courtes et aujourd'hui, le froid a pris possession de la ville. Noël a envahi les étalages et étagères des boutiques, les arbres commencent à se parer de mille feux, ici et là. Partout, les devantures arborent des décorations festives, des tons rouges, or, blancs, bleus et argent. Le blanc cotonneux se retrouve partout, simulant une neige qu'on attend encore, mais qui ne devrait plus tarder.

 

2009F4259.jpgEt moi, au milieu de tout ça, je profite. Je savoure, autant que je peux. Je vais vous avouer quelque chose. J'aime qu'il fasse nuit quand je rentre chez moi. J'aime la ville la nuit, les buildings gigantesques illuminés par des centaines de petits carrés de lumière. J'aime le froid qui commence à se faire sentir. J'aime rentrer chez moi, au chaud, et commencer par allumer toutes les lumières de la bibliothèque et du salon. Pas les plafonniers, dont la lumière crue est trop violente, mais les luminaires en papier de chine, ceux qui diffusent une douce lumière écrue dans la bibliothèque, chaleureuse, qui ne manque pas de me ravir à chaque fois. J'aime rentrer avant Monsieur et allumer les lumières pour lui offrir à son arrivée un appartement accueillant et chaleureux.


2009F4254.jpg 

Cette ambiance n'existe pas en été, ni au printemps. Elle est spécifique à l'automne qui se termine, à l'hiver qui s'installe, aux jours enneigés (ou pas) et aux soirées passés roulés sous les couvertures qu'on a placées sur les canapés. C'est douillet, une couverture. C'est chaud, confortable, et on aime tous les deux se pelotonner dedans pour regarder un film ou une série, le soir ou le week-end.

 

C'est une époque de l'année que j'aime, l'arrivée de l'hiver. Parfois, la vie fait que j'oublie d'en profiter, j'oublie de m'arrêter de courir pour simplement ouvrir les yeux et regarder ce qui m'entoure. Juste sentir l'ambiance. Alors quand je m'en souviens, je la savoure deux fois plus. Et j'essaie de prendre mon temps. Le temps de faire des petites choses qui me font du bien. Parce qu'on ne le fait pas assez souvent. Et certains jours, on le sens, qu'on ne prend le temps. Notre corps nous le dit. On a beau essayer de ralentir, de se protéger du stress, on ne semble jamais assez protégé et la vie d'aujourd'hui a des conséquences sur notre corps. Je le vis en ce moment... Alors j'essaie de me rappeler de profiter des choses simples de la vie, le froid du vent sur le visage, l'odeur des épices de Noël, les couleurs de Noël, l'ambiance. Et de faire des activités qui détendent.

Maintenant, pour parfaire tout ça... il ne manque plus que la neige!

Publié dans Un peu de notre vie

Commenter cet article